Aqui Radio Andorra




 

 


:: Jacques Trémoulet est poursuivi pour collaboration.
En tant que propriétaire de Radio Toulouse, station ayant continué ses émissions sous l'occupation, Jacques Trémoulet est poursuivi par les tribunaux français pour collaboration. Il en est de même pour d'autres dirigeants de radios privées françaises comme ceux de Radio Normandie et de Radio Méditerranée. Jacques Trémoulet, réfugié en Espagne, ne peut pas être arrêté.
C'est le début d'un long procès qui ne trouvera un dénouement qu'en 1949. A Paris, on exécute Pierre Laval, ainsi que les collabos de Radio Paris comme Jean-Hérold Paquis. Les auditeurs de Radio Andorre ont du mal à s'imaginer que la station qui leur a apporté distraction et détente durant toute la guerre puisse être mêlée à des faits de collaboration. Radio Andorre continue la diffusion de ses programmes musicaux sans interruption et bénéficie toujours d'une très large popularité auprès des auditeurs français. En revanche, le gouvernement français tente de l'asphyxier financièrement en mettant sous séquestre sa régie publicitaire et en empêchant toute constitution d'une nouvelle régie.

 

:: Violente campagne de presse contre Radio Andorre.
Une violente campagne de presse est également orchestrée contre Radio Andorre. Le journal du Parti Socialiste "Le Populaire" en est le fer de lance. Le journaliste Maurice Hermann y publie en une des articles aux titres provocateurs qualifiant Radio Andorre de "poste nazi" et il n'hésite pas à sous-entendre que Jacques Trémoulet n'est pas étranger à l'assassinat du Directeur Régional de la RDF à Toulouse. Il n'apporte aucune preuve et aucun élément susceptible d'étayer ces affirmations masquées et se contente de démontrer que Jacques Trémoulet est le véritable propriétaire de Radio Andorre. Ce fait n'était probablement pas connu du grand public, mais n'était pas un secret pour un observateur averti.

4 février 1945 :
Des poursuites sont engagées contre Jacques Trémoulet pour faits de collaboration.

mars 1945 :
Une commission interministérielle est chargée d'examiner le dossier de Radio Andorre et de lui imposer un nouveau cahier des charges.

8 mai 1945 :
Fin de la guerre en Europe.

28 mai 1945 :
Le Co-Prince espagnol s'oppose à toute modification des statuts de la station.
La régie de Radio Andorre, Radio-Information, est mise sous séquestre. La régie est confiée à un collaborateur de Jacques Trémoulet, M. Doulcet, par le biais de la régie "Toute la Publicité", qui sera également fermée sur ordre de l'Office des Changes.

30 septembre 1945 :
Le Résistant Pierre Clément, par ailleurs Directeur Régional de la RDF à Toulouse est assassiné.


 

 


:: Toujours de la musique... rien que de la musique
Fidèle à sa tradition, Radio Andorre ne fait aucune allusion à l'antenne aux ennuis dont son propriétaire fait l'objet. La tentation aurait pu être grande d'utiliser l'antenne pour se défendre et répondre aux allégations mensongères dont elle était la victime. Au lieu de cela, elle continue à diffuser des disques sans interruption, à part leur présentation en français et en espagnol. En revanche, le grand quotidien de Toulouse, "La Dépêche" reste fidèle à la station et à son propriétaire et n'hésite pas à soutenir Radio Andorre.


 

 


Type

Date

Descriptif

Source

Articles de presse

04 novembre 1945

"L'assassinat de Pierre Clément à Toulouse - Crime politique - Episode de la guerre pour le poste nazi Radio Andorre.
Premier article signé Jean-Maurice Hermann, paru dans l'organe du Parti socialiste, Le Populaire. Cet article sous-entend que l'assassinat du Directeur de la RDF à Toulouse ezt lié à Radio Andorre.
(544 ko)

Journal "Le Populaire"

06 novembre 1945

L'assassinat de Pierre Clément - La bande Trémoulet et Radio Andorre.
Second article de Jean-Maurice Hermann qui donne des preuves de l'appartenance de Radio Andorre à Jacques Trémoulet. Et par un raccourci hasardeux, il laisse entendre que Trémoulet est responsable de l'assassinat du Directeur de la RDF de Toulouse.
(976 ko)

Journal "Le Populaire"

16 novembre 1945

Radio Andorre Poste Fantôme
Troisième article de Jean-Marcel Hermann qui n'apporte aucun élément supplémentaire au dossier de l'assassinat du Directeur de la RDF mais qui poursuit son amalgame avec Radio Andorre.
(784 ko)

Journal "Le Populaire"

 


 

page précédente

1943

1944

1946

1947

page suivante

Plan du site

Infos site

Sources

Email

Retour homepage