Aqui Radio Andorra






:: Les ennuis de Jacques Trémoulet reprennent.
La fin de l'année 1946 avait laissé entrevoir un espoir pour Jacques Trémoulet de voir le jugement, qui l'avait condamné à mort, cassé. Mais l'arrêt de la Cour d'Appel est cassé à son tour et un nouveau jugement est nécessaire. Dans cette période de flottement, le gouvernement français tente une nouvelle fois de couper les financements de la station en s'attaquant à sa régie publicitaire basée à Paris. Les compte en banque de la SOGEP sont bloqués. La Radio a la chance d'avoir également des recettes publicitaires provenant de l'étranger et en particulier de l'Espagne. Jacques Trémoulet, dont les affaires en France sont devenues impossible continue néanmoins à développer son empire radiophonique à l'étranger et notamment en Espagne.

janvier 1947 : Pourvoi devant la Chambre criminelle de la Cour de Cassation en annulation de l'arrêt de cassation de Toulouse dans l'intérêt de la loi.

25 juin 1947 :
L'arrêt de la Cour d'Appel concernant Jacques Trémoulet est cassé et annulé à son tour. Il faut donc rejuger.

Octobre 1947 :
Reprise des poursuites contre Jacques Trémoulet.

Décembre 1947 :
Les comptes en banque de la SOGEP, la nouvelle régie publicitaire de Radio Andorre, sont bloqués par la Direction des Finances Extérieures.


:: L'audience de Radio Andorre en 1947.
La première enquête sur l'audience des radios de l'après guerre est menée par le journal "Radio Programme" auprès de ses lecteurs en 1947. 11040 lecteurs répondent à cette enquête. Radio Andorre bénéficie encore à cette époque d'une zone d'écoute assez étendue, car les ondes moyennes ou courtes ne sont pas encore encombrées et si l'auditoire a tendance à se concentrer dans le midi, on écoute encore la station à Paris. Le taux d'audience de la station andoranne est remarquable : Elle possède deux fois plus d'auditeurs que Paris Inter (future France Inter), se classe quatrième radio de France et deuxième radio commerciale, derrière Radio Luxembourg. Elle devance largement Radio Monte-Carlo qui n'apparaît même pas dans le classement et dont l'audience est confondue avec celle des stations régionales et étrangères sous l'appellation "autres stations". Il est probable que durant la guerre, ce score était encore plus honorable pour Radio Andorre en raison de l'absence de Radio Luxembourg.



 


:: Accord avec "Les Programmes de France" et "Air Production"
A la rentrée 1947, Radio Andorre passe un accord avec les sociétés de production "Les Programmes de France" et "Air Production". Ces sociétés sont un des principaux fournisseurs de programmes de Radio Luxembourg, dont elles émanent. Elles produisent pour le compte de cette dernière des émissions de divertissement comme le "Ploum, ploum, tra-la-la" ou le "Pêle-Mêle". Comme Radio Luxembourg ne couvre pas le Sud de la France, elle décide de revendre à bas prix ses émissions aux deux radios périphériques du Sud : Radio Monte-Carlo et Radio Andorre. Ainsi les annonceurs qui sponsorisent ces émissions peuvent avoir une couverture totale du territoire. Pour Radio Andorre, il s'agit ainsi de sa première exception au programme "tout musique". Les enregistrements des émissions réalisées à Paris sont envoyés en Andorre et sont diffusés avec quelques jours de décalage par rapport à Radio Luxembourg. Ainsi, tout le monde est gagnant : Les sociétés de production de Radio Luxembourg qui peuvent mieux vendre leurs émissions aux annonceurs et être audibles dans le sud de la France, Radio Andorre qui diversifie ainsi ses programmes à moindres frais, les annonceurs qui étendent leur zone de couverture et le public qui, du nord au sud de la France peut écouter des émissions de qualité, distrayantes et réalisées avec de gros moyens.

Emissions de Radio Luxembourg diffusées sur Radio Andorre en 1947 :

"On Chante dans mon quartier" - "Ploum-Ploum-tra-la-la" Cette émission de variété est présentée par une des plus grandes vedettes de la radio privée de l'époque : Saint-Granier, dit le Marquis. Elle avait démarré sur la radio d'Etat sous le nom de "On chante dans mon quartier" avant d'être reprise sur Radio Luxembourg. Le "Plou-ploum" est enregistré en public chaque jour dans une autre ville et présente toutes les vedettes de la chanson de l'époque. Aux cotés de Saint Granier on retrouve Georges Gosset (Troubadour) et François Chatelard (Baladin).
Production de l'émission : Les Programmes de France.
Sponsor de l'émission : "Monsavon" (L'Oréal).

 

"Le Pêle-Mêle Radiophonique" Cette émission a également été lancée en 1945 sur les ondes de la RDF, la Radio d'Etat. Comme son nom l'indique, elle propose pêle-mêle, des chansons, des jeux, des sketches. L'émission passe ensuite sur l'antenne de Radio Luxembourg avant d'être diffusée sur "Andorre" et "Monte-Carlo". Le "Pêle-Mêle" est animé par Jean-Jacques Vital avec l'orchestre de Ray Ventura depuis le Théâtre de l'Etoile à Paris. Elle permettra de découvrir de nombreux talents comme Bourvil qui y présentera régulièrement des sketches.
Production de l'émission : Air Production
Sponsor de l'émission : La brillantine Cadoricin.

Grilles de programme

Lundi 21 avril 1947

12H00

Paso-dobles

12h10

Musique d'opérettes

12h20

Orchestre Ray Ventura

12h30

Musique Symphonique

12h40

Guitare hawaiienne

12h50

Bal musette

13h10

Airs de films

13h20

Musique bohémienne

13h30

Jazz

13h40

Chansons par Lyne Clevers

13h50

Tangos

14h20

Bal musette

15h00

Arrêt des émissions du matin

19h00

Jazz

19h10

Ouvertures d'opéras

19h20

Valses

19h30

La 1/2 h de chansons françaises

20h10

Sardanas

20h20

L'orchestre Locatelli

20h30

Bal musette

21h00

Orgue de cinéma

21h10

Oeuvres symph. d'Albeniz

21h25

Trois tangos

21h50

Musique d'opérettes

22h00

Bal musette

22h50

Jazz

23h00

Concert suisse

23h30

Musique viennoise

23h40

Marches

23h50

Voyageons à travers l'Espagne

24h00

Jazz

00h10

Musiques d'opérettes

00h20

Musiques exotiques

00h30

Chansons de Charles Trenet

00h40

L'orchestre Dajos Bela

00h50

Accordéon

01h00

Fin des émissions

Mercredi 24 décembre1947

12H30

Bal Musette

12h30

Chansons françaises

13h10

Musique régionale Sardanes

13h20

Jazz

13h30

Extrait de film

13h40

Soli d'orgue de cinéma

13h50

Paso-dobles

14h05

Concert des auditeurs

14h20

Musique d'opérettes

14h35

Musique de danse Tangos

14h45

Marches

15h00

Arrêt des émissions du matin

19h00

Bal musette

19h30

On chante dans mon quartier Présenté par Charles Gosset et François Chatelard, avec Saint Granier, Jean Granier, et Louis Ferrari

19h45

La Chanson de mes auditrices avec André Claveau

20h00

Les vedettes du musette Feuillet, Colombo, Jo Privat

20h10

Musique

20h20

Empreinte Vocale présentation de Henri Claude Peron et Jean-Pierre Meuthier avec Théo Trianda et son orchestre et le chanteur Yvon Jean-Claude.

20h25

Musiques sans parole

20h35

Musiques de film

21h05

Chansons françaises nouvelles

21h25

Paso-dobles

21h55

Bal Musette

22h05

Tangos

22h25

Concert des Auditeurs

23h10

Marches

23h20

Orchestre "les Bohémiens Viennois"

23h30

Musique Populaire

23h40

Le Noël de Radio Andorre Sélection de chants de Noël

00h15

Musique de danse

01h00

Fin des émissions

Emissions produites à l'extérieur

 

Type

Date

Descriptif

Source

Document vidéo

1947

ANDORRA
Extrait d'un documentaire sur l'Andorre réalisé en 1947 par "NoDo" - Madrid.
Cet extrait présente la station et ses prouesses techniques.
En espagnol.
Durée : 1mn48
taille : 5,1 Mo

Diffusé sur ATV (Télévision Andorrane).
Remerciements :
Miquel Sanchez Baños

 

page précédente

1945

1946

1948

1949

page suivante

Plan du site

Infos site

Sources

Email

Retour homepage