Aqui Radio Andorra

 

:: Jacques Trémoulet ferme ses stations marocaines et transfert le matériel en Andorre.
Fin 1959, le nouveau statut de la ville de Tanger au Maroc impose à toutes les stations privées de la ville de cesser leurs émissions au plus tard au 31 décembre. Mais les émetteurs Ondes Courtes des stations de Trémoulet "Radio Africa Maghreb", "Radio Africa Tanger" et "Radio Inter Africa" intéressent le gouvernement marocain qui envisage de laisser ces stations poursuivre leurs émissions mais sous son contrôle. Jacques Trémoulet préfère cesser ses émissions plutôt que de les soumettre à un pouvoir extérieur. Il décide de démonter et déménager clandestinement les pylônes, les émetteurs et les studios de ses stations marocaines fin 59. Le matériel est transféré en Andorre via l'Espagne. Il va permettre de compléter les installations de Radio Andorre. Ce matériel tombe à point pour remplacer des installations vieilles de 20 ans. Mais la fermeture de Radio Africa va avoir aussi une autre conséquence pour Radio Andorre. Une partie de l'équipe marocaine va se mettre en place en Andorre et prendre en main les destinées de la station. Des animateurs comme Jean Bonis, le Directeur des Programmes de Radio Africa Maghreb, Gille Marquet, son frère Jean-Louis Marquet, Responsable technique mais aussi Miquel Castillo, technicien, arrivent en Andorre.

19 avril 1959 :
Durant quelques semaines, Radio Andorre émet sur 327 mètres. Mais ces essais n'ont pas donné satisfaction et après divers sondages auprès de ses auditeurs, la station repasse sur ses 300 mètres traditionnels.

29 mai 1959 :
Décés accidentel du patron de la dépêche du Midi, Jean BAYLET, défenseur et amis de Radio Andorre. On lui doit l'expression "Radio périphérique" en 1955 pour désigner les stations comme Radio Andorre dont les émetteurs sont situés hors de France.

20 août 1959 :
Mise en service d'un nouvel émetteur d'une puissance de 100 kw au lieu de 60 kw. L'émetteur Ondes Courtes, qui relaie intégralement le programme OM, est toujours de 25 kW.

Novembre 1959 :
Après avoir créé Andorradio, la Sofirad prend le contrôle d'Europe 1.

:: Confusion entre Radio Andorre et Andorradio.
La volonté de concurrencer Radio Andorre avait poussé la SOFIRAD a appeler sa nouvelle radio "Andorradio". Cette station s'est aussi installée sur 367 m, c'est à dire à coté de Radio Andorre sur le cadran des récepteurs de radio de l'époque. Evidemment cela a favorisé la confusion chez les auditeurs et le principal problème était le courrier postal. De nombreuses lettres destinées à Andorradio arrive sur le bureau de Radio Andorre et les dédicaces sur carte postales des auditeurs de Radio Andorre arrivent à Andorradio. Durant une semaine, le magazine de programmes "Radio Télévision Cinéma" confond même les duex station en donnant les programmes de l'une sous le nom de l'autre. En octobre 1959, Radio Andorre propose à sa concurrente de prendre le nom de Sud Radio pour éviter toute confusion de nom. Mais Andorradio choisit celui de "Radio des Vallées d'Andorre", ce qui ne change pas grand'chose à la confusion. Ce n'est que 7 ans plus tard que ce nom de Sud Radio sera finalement repris par la station de la Sofirad, probablement à l'issue d'un coûteux "brainstorming".

<< Publicité de Radio-Andorre pour son 20ème anniversaire.

 

:: La tradition de la Semaine Sainte.
Radio Andorre, contrairement aux autres stations de l'époque et en particulier de sa concurrente andorrane Andorradio - la Radio des Vallées, ne diffuse pas d'émission religieuse, au même titre qu'elle ne fait pas de politique. Mais elle respecte une tradition depuis le début de son existence, c'est de rester muette une journée chaque année, celle du Vendredi Saint. Autre tradition, le Samedi Saint précédent le Dimanche de Pâques, elle ne diffuse que de la musique classique, symphonique ou religieuse sans interruption et ne retransmet aucune de ses émissions habituelles.

:: Les émissions depuis Paris.
Pierre Laplace, l'animateur parisien de Radio Andorre multiplie les émissions sur l'antenne de la station : ("
L'Heure Bleue"qu'il présente avec Georges Guétari, "Allo Odéon 1959"...). Il anime aussi la grande émission du dimanche soir "Le Grand Jeu" où il a succédé à Pierre Danlou. Il reçoit toutes les vedettes de la chanson, du cinéma et du showbizz dans le studio parisien de Radio Andorre. Pas de direct mais des émissions enregistrées sur bandes magnétiques qui sont ensuite envoyées par la route en Andorre. Ces émissions permettent à la station de rivaliser avec les autres périphériques dont les studios principaux sont situés à Paris (Radio Luxembourg et Europe 1) ou Radio Monte-Carlo située sur la Côte d'Azur davantage fréquentée par les vedettes que la Principauté d'Andorre. Elle se démarque aussi de sa concurrente andorrane, Radio des Vallées qui ne possède pas de studio à Paris.

:: Du jazz et du rock sur Radio Andorre.
Jacques Trémoulet est amateur d'accordéon et de musette. Il a toujours privilégié ce genre musical sur ses stations et en particulier sur feu Radio Toulouse. Radio Andorre consacre une grande part de son programme musical à la variété française mais aussi à l'accordéon. La station en a fait sa réputation. Mais la jeunesse de la fin des années 50 est de plus en plus influencée par la musique anglo-saxonne qui s'est imposée à la Libération. Toutes les stations françaises ont lancé derrière Europe 1 des émissions de jazz. Radio Andorre se doit donc de rester "dans le coup". Elle programme en 1959 plusieurs émissions de jazz, "
Jazz Session" le jeudi à 22h30 et "Andorre Jazz" de manière irrégulière.
Quant au rock'n roll, il en est encore à ses balbutiements. Radio Andorre lui consacre une émission "
Les Rois du Rock'n Roll".

Mercredi 8 juillet 1959

07h00

Bonjour madame

07h05

Bonne fête

07h10

Edouard Duleu

07h22

Variétés

09h00

Fin de la session du matin

12h00

Programme à la carte

12h40

L'homme des Voeux

13h00

Rythmes et refrains

13h30

Succès

13h37

Tiercé de la chanson

13h40

J.E. Crémier

14h00

Rendez-Vous

14h20

Reflets d'Espagne

14h40

Pluie d'Etoiles

14h55

La route en musique

15h13

Les petits chanteurs de Vienne

15h25

Musique douce

15h45

Sous le ciel d'Italie

16h00

Soleil, plage et musique

16h25

Los Iruna Ko

16h36

David Mackorsie, orgue

16h48

Escale à Copacabana

17h00

Bourvil

17h15

Danse avec Perez Prado

17h30

Vedettes et Succès

17h45

B. von Geczy

17h55

Radio Rurale

18h00

Vos nouveautés mesdames - La fête à Loulou ( Yves Montand)
- A la maison (P. Louki)
- La fiesta brésilienne (Gloria Lasso)
- Le millionnaire ( H. Genès)
- Je suis un démon (J. Michel)
- Tant qu'il y aura des jours (Edith Piaf)
- Paris-France (N. Catrina)
- La Bamba (N. Amador)
- Au Voleur (J. Néro)
- S'il yen a pour un (Eddy Constantine)
- Je t'écrirai (Tino Rossi)
- Java des repentis (Patachou)
- Ne me dit jamais adieu (M. Candido)
- Les gitans (J. Catalano)
- L'amour est là ( Aliki)
- Confifdences (J. Morino)
- La ville (Gilbert Bécaud)
- Fais un miracle (André Dassary)
- Espadrilles (A. Blot)
- Ne me dit jamais je t'aime (S. Simon)

18h30

Philippe et le trésor des Bordanov

19h00

Musique pour rêver

19h12

On vous prend au mot

19h15

Rythmes d'Amérique latine

19h35

Joyeux Anniversaire

19h40

R. Siozade, musette

19h49

La Famille Duraton

20h00

Ou est la vérité ? Jeux par Pierre Hiegel et Maurice Biraud

20h15

Source d'Or avec Charles Trénet

20h30

Le Club des Chansonniers
avec Robert Rocca, J. Grello, R. Paul, P.J. Vaillard, M. Horgues, P. Gilbert

21h00

Bonnes Soirées

21h20

Andante... Farniente

21h30

Music-hall - Si javais su (Markarian)
- Des musiques (R. Lebas)
- Pas un matin de juin (U. Multi)
- Oui, oui, oui, oui (N. Maine)
- Emmène moi à Luna Park(G. Bernard)
- Aïe, ton rire (G. Bernard)
- Spoutnik (Yvette Horner
- Chiqué (P. Corchia)
- Voz (J. Cahan)
- Lejos de Espana (Mandolin Club)

22h00

Pour l'Espagne

22h30

Nocturne d'Espagne

24h00

Fin des émissions

Emissions produites à l'extérieur

 

:: Le nouvel animateur de l'Année
En cette année 1959, débute à Radio Andorre, celui qui sera l'une des voix de la station pendant près de 10 ans :
Michel Brard, amateur d'opérette, chanteur à ses heures, mais aussi comédien a commencé sa carrière radiophonique à Radio Atlantic, l'autre station française du groupe Trémoulet. A Radio Andorre il présente les émissions "En couvrant le Monde" ou "En Confidence" mais intervient aussi de nombreuses fois dans la journée, comme tous les speakers de la station, à qui on demande d'être polyvalents. A partir de 1960 et jusqu'en 1964, on le retrouvera aussi à l'antenne sous le pseudo de Didier Tourailles.
 

Type

Langue

Date

Descriptif

Source

Plaquettes et journaux de la station

1959

Plaquette Radio Andorre.
Cette plaquette éditée par Publi-Ondes à destination des annonceurs présente la première enquête sur l'auditoire de la station réalisée par sondage. Elle donne des informations intéressantes sur la structure de l'audience (sexe, CSP, origine géographique) mais aussi une carte de France avec taux d'écoute par région.
Document de 4 pages (21x27 cm)
(2,5 Mo)

Archives Georges Maltot
Sondage Centre de Documentation et de Recherche Economique Contact-Express - CDRE Contact réalisé du 18-09-59 au 01-10-59.

Articles de presse

Janvier 1959

"Guide de la Radio, de la Télévision et du Disque"
(extrait) Ce numéro du guide présente 3 pages sur Radio Andorre.
(1,9 Mo)

Guide de la radio, de la télévision et du disque.
janvier 1959
Directeur de Publication :
Jean Richemond.
Archives Jean-Marc Printz

Archives sonores

1959

Emission "L'Homme des voeux" sponsorisées par Bartissol et diffusées par Radio Luxembourg, Radio Andorre et Radio Monte-Carlo dans les années 50 et 60. L'émission préfigurait en quelque sorte la future "Caméra Invisible" avec le comédien Jacques Legras, mais avec un micro à la place de la caméra.

Emission enregistrée à Fécamp
Durée : 2'50"

Archives sonores de Jean RIGAL (Robert MARCET) sur bandes magnétiques conservées, enregistrées sur DVD et transmises par Michel LACOSTE.

page précédente

1957
1958
1960
1961

page suivante

page précédente

page suivante

Plan du site
Infos site
Sources
Email
Retour homepage